• mar. Nov 24th, 2020

analoglife.fr

Le site des Angry Gamers

Comment Zelda est entré dans la légende

Byadmin

Mai 28, 2016
zelda comment légende

Impossible de ne pas connaître Zelda. Le produit de Nintendo a traversé les époques et maintenu vivant l’intérêt des gamers autour de cette franchise, ô combien rentable.

Zelda remplit effectivement, et sans aucune contestation possible, tous les critères exigés pour posséder sa propre place au panthéon des jeux vidéo qui ont marqué leur temps et l’histoire. Et cela, sans parler des milliards d’heures de plaisir offerts aux jeunes et moins jeunes qui ont eu le privilège de diriger Links dans ses aventures fantastiques. La recette universelle pour entrer dans la légende, et qui correspond à Zelda, est la suivante. Premièrement et évidemment, une haute qualité technique du produit est essentielle. Mais ce n’est pas tout, la réaction très positive du public lors du lancement est indispensable. Cette réaction est souvent conditionnée par l’apparition d’une innovation ou révolution qui séduira les utilisateurs. Ensuite, le jeu doit présenter une originalité et une esthétique attirante. Un large public est ciblé, c’est-à-dire que tout le monde peut s’y retrouver et apprécier le jeu pour des raisons différentes. Et puis à partir de ces débuts prometteurs, les producteurs continuent à exploiter leur filon d’or, une longévité donc de la franchise qui garde en haleine les joueurs et leur offre toujours plus d’améliorations au fil du temps.

Zelda, un début fracassant

Lorsque Nintendo lance son nouveau jeu d’aventure en 1986, le paysage du jeu vidéo est très linéaire, quasi lunaire. Certes Mario et Donkey Kong font le bonheur des premiers gamers mais on est loin de ce que Zelda apportera à ce moment. C’est non seulement une nouvelle façon de jouer mais aussi carrément une véritable révolution sous plusieurs aspects. Commençons par un point matériel non négligeable : une sauvegarde intégrée à la cartouche de jeu. Trop coooooool ! Ont-ils crié. Oui avant Zelda ça n’existait et c’était suffisamment pénible pour que les gamers soient enfin soulagés de ne plus avoir à copier des codes infernaux pour revenir aux derniers levels. Bien sûr Nintendo ne s’est pas arrêté à cet exploit et a proposé quelque chose de différent de ce qui se faisait alors. Un jeu d’exploration riche au gameplay inédit et où en plus de jouer il fallait réfléchir. Le jeu, qui sera le premier à dépasser le million d’exemplaires vendus, permet d’aller là où ce n’était pas possible. Avec son point de vue aérien, le héro va dans toutes les directions, complètement libre de ses décisions, pour découvrir des objets cachés, des armes, des passages secrets et autres personnages inattendus. Le jeu offrait aussi la possibilité de redécouvrir l’histoire une seconde fois avec des modifications de plans. Bref, Zelda a comblé les besoins encore inconnus des gamers : plus de liberté, plus de choix, plus de style et des petits détails qui ont conquis des joueurs de tous les âges et de tous les horizons. Le démarrage sera donc canon et seulement le début s’une aventure qui dure depuis 30 ans.

zelda premier innovation révolution 1986

Une imagination à toute épreuve

Fort de son succès planétaire, Nintendo ne s’est pas endormi et a su conserver l’étincelle qui pousse le joueur à ne pas se lasser et à rester fidèle avec souvent des innovations de gameplay, parfois même un peu risquées. De cette façon aussi, le créateur a pu séduire de nouvelles générations de fans et construire cette image universelle qui a fait de Zelda le monstre qu’il est aujourd’hui. Les 17 jeux de la série, sans parler des quelques spin-off pour la plupart bien médiocres, ont développé des scénarios très poussés et complexes. Au point qu’il est facile de s’y perdre, d’autant que l’ordre des jeux n’a absolument rien à voir avec l’ordre scénaristique. Enfin cela témoigne qu’au-delà de l’histoire en elle-même, ce qui plait c’est ce plaisir que le gamer ressent à fouiller les recoins des innombrables mondes crées pour chaque jeu, à être surpris, à pouvoir se perdre dans les diverses quêtes secondaires et à laisser aller sa curiosité. D’ailleurs pour que tout soit parfait, les concepteurs n’ont pas eu peur de peaufiner les détails. Pour preuve la musique du jeu de grande qualité qui est une des caractéristiques de la réussite de la série. Ou le design du personnage principal qui avait tout pour marquer les esprits. Déjà au début, le petit Link avait franchement la classe. Un mélange de Robin des Bois et de lutin, tout petit avec un énorme bouclier et une épée redoutable. Tout les marmots des années 80-90 étaient obligatoirement sous le charme et s’identifiaient facilement avec ce héro hors du commun.

Aujourd’hui encore Zelda a toujours sa place sur le devant de la scène et n’est pas prêt de la perdre. Le jeu a marqué plusieurs générations et su garder son style si particulier et créatif tout en progressant davantage. Et même s’il doit un jour disparaître, il restera à jamais comme un précurseur, un pionnier qui a révolutionné l’univers du jeu vidéo tout entier.

link zelda hero exploration liberté