• jeu. Oct 29th, 2020

analoglife.fr

Le site des Angry Gamers

World of Warcraft : les secrets de sa longévité

Byadmin

Nov 25, 2015

World of Warcraft a démarré très fort. Peu après sa sortie en 2004, il arrive déjà en tête du Guiness World Record en tant que MMORPG le plus populaire. Plus de 10 ans plus tard, les extensions se succèdent, la dernière en date étant la très attendue Legion. Mais par quel miracle il continue à intéresser autant de gamers ?

Addiction, quand tu nous tiens … !

Les développeurs de WoW n’y vont pas de main morte. Le jeu paraît facile au départ et le scénario très clair. Mais il y a l’envers du décor que l’on ne cerne pas tout de suite.

Déjà, être un casual n’a rien d’avantageux : on peut toujours tuer quelques loups et se balader par-ci par-là, mais ce n’est pas le plus intéressant : intégrer une guilde. C’est là que les choses se corsent : quand on fait partie d’une guilde, on doit se connecter en même temps que les autres pour gagner en puissance et vaincre des ennemis invincibles autrement. Plus on est de fous, plus on rit… et on ne voit pas le temps qui file. Il y en a qui restent scotchés à leurs écrans 8h par jour pour mieux évoluer. Et pour garder les acquis, il faut jouer sur une durée relativement longue tous les jours.

Malgré eux, les gamers deviennent accros à WoW. Vu comme tel, on pourrait croire que les fans du jeu poursuivent leur quête par obligation, plus que par envie. C’est le prix à payer si l’on ne veut pas avoir perdu autant de temps pour finalement perdre en puissance et, pire, devenir un poids pour sa guilde. Et plus l’on investit de temps, plus l’on se sent obligé d’en investir davantage pour ne pas que celui passé sur le jeu devienne perdu. C’est ce qu’expliquent en substance des fans français interrogés par Slate bien qu’ils soient extrêmement enthousiastes, car une chose est certaine : le jeu plait.

D’ailleurs, on connait tous cette vidéo où le type accro croit que sa mère lui a coupé l’abonnement !

Une extension, une promesse

WoW Vanilla motivait les gamers à toujours faire de leur mieux. Par exemple, il était indispensable de farmer pour mieux avancer. Les raids, bien que souvent longs, étaient difficiles. Normalement, une extension modernise les anciennes versions. La difficulté devrait augmenter, le graphisme est sensé s’améliorer… Chaque add-on est annoncé en fanfare, promettant des fonctionnalités au top, des trouvailles plus intéressantes : il suffit de voir le site dédié à Legion. Ce sont donc plein de belles promesses qui se succèdent sans relâche depuis le lancement de The Burning Crusade.

Sauf que chaque extension permet d’atteindre un nouveau level avec une facilité déconcertante. Quand on est un geek accro aux MMORPG, on n’a pas envie de débloquer la monture volante dans Draenor en 2 secondes. On recherche de vrais défis, quelque chose qui vaille vraiment la peine qu’on garde les yeux rivés sur l’écran des heures durant. Il semble en tout cas que plus WoW se « modernise », plus il embarque les gamers les plus exigeants vers… le passé. Et quand on pense qu’à moins d’avoir pirate ou dégoté un code promo, il a fallu se la payer 45€ pour Légion ou les autres au moment de leur lancement…

WoW Legion

Une succession de « nouvelles idées »

En plus des nombreuses fonctionnalités supposées innovantes, World of Warcraft sait capter l’intérêt des gamers. Après un Mist of Pandaria qui a brillé par son côté exotique mais pas forcément séduisant, il y a eu les fausses notes dans Warlords of Draenor. Par exemple, la transformation d’A’shran ne s’est pas vraiment fait dans le bon sens. Les améliorations manquent de finition, l’univers Warcraft perd de sa superbe. Il aurait peut-être mieux valu de ne rien changer, non ?

La possibilité d’acheter des jetons de temps supplémentaires échangeables contre de l’or fait partie des dernières idées en date. Ce qui laisse les initiés perplexes. En effet, on a du mal à comprendre l’intérêt de transformer en WoW en semi F2P à moins de vouloir embaucher des MJ en masse. L’espérance de vie de WoW s’amenuise à mesure que les idées de génie germent. Reste à espérer que les prochaines réussissent à convaincre les hardcore gamers (trailer de la dernière dispo ici).